La chirurgie orthopédique et traumatologique en Guinée

La chirurgie orthopédique et traumatologique en Guinée

Le Concept de la chirurgie orthopédique et traumatologique

La chirurgie orthopédique et traumatologique est la discipline chirurgicale restauratrice traitant les anomalies et les pathologies touchant l’appareil locomoteur. Ce dernier comporte deux parties : le squelette et le système musculaire et est aussi connu en tant que système ostéomusculaire ou musculo-squelettique.

La chirurgie orthopédique, ou tout simplement l’orthopédie, traite, généralement, toutes les maladies et déformations touchant les os, les articulations, les muscles et les tondons. Ces anomalies et pathologies sont nombreuses dont nous citons le cas des tumeurs osseuses, l’arthrose et les déformations affectant la colonne vertébrale ou rachis

De son côté, la traumatologie prend en charges les lésions affectant l’appareil ostéomusculaire survenant lors d’un accident tel est le cas des déchirures musculaires, les fractures, les ruptures des tendons, les plaies etc.

Les pathologies d’ordre orthopédiques et traumatologiques

Les pathologies et les anomalies nécessitant une intervention orthopédique ou traumatologique sont nombreuses. Ces maladies affectent les différentes parties du système musculo-squelettique et les causes et les symptômes en sont bien variés.

Un accident, une simple mauvaise manœuvre en pratiquant du sport ou toute autre cause peut être à l’origine d’une sérieuse déformation de l’un ou des membres de l’appareil locomoteur. Pour les membres inférieurs de cet appareil, nous citons, par exemple, les cas des fractures au niveau du bassin, de la cheville ou des jambes, la dysplasie luxante de la hanche, la rupture du tendon d’Achilles, la lésion ligamentaire du genou etc.

De même, les membres supérieurs sont vulnérables à différentes anomalies comme, à titre d’exemple, la fracture de l’humérus, la déformation du poignet, la fracture de la clavicule, le syndrome du canal carpien connu aussi par la compression du nerf médian du poignet, et sans oublier l’arthrose touchant l’épaule et les doigts etc.

La colonne vertébrale n’est pas épargnée des maladies et déformations exigeant une intervention chirurgicale notamment le cas de l’hernie discale, les fractures vertébrales, les déformations du rachis etc. ; la prise en charge orthopédique de ces malformations vertébrales et bien d’autres permettra de mettre en place une solution adaptée à chaque cas.

De nos jours, le cancer, la maladie du siècle, vient s’ajouter aux différentes maladies touchant le système ostéomusculaire. En effet, les cas des tumeurs affectant les os et les parties moelleuses de l’appareil musculo-squelettique sont de plus en plus nombreux. Dans ces cas le chirurgien orthopédique et traumatologique peut diagnostiquer un ostéome, ou encore une tumeur formée de tissu osseux au niveau du crâne, un ostéosarcome ou tout simplement le cancer des os, une ostéoporose définit aussi en tant que raréfaction pathologique du tissu osseux etc.

Un diagnostic fiable et détaillé des anomalies et pathologies précitées et de bien d’autres ne peut être obtenu qu’en faisant appel aux compétences d’un spécialiste de cette discipline médicale qui est l’orthopédiste.

La mission d’orthopédiste

Le chirurgien orthopédiste est le spécialiste à qui on doit s’adresser en cas de pathologie ou maladie touchant le système locomoteur.

Sa mission consiste à diagnostiquer le cas présent et d’en apporter les solutions et les remèdes adéquats. Selon le cas du patient, l’orthopédiste est habilité de décider d’une intervention chirurgicale orthopédique ou tout simplement de solutions médicales conservatrices comme le recours aux plâtres, aux traitements par médicaments ou par utilisation d’orthèse pour protéger et immobiliser jusqu’à rétablissement de la partie sujet d’une pathologie orthopédique. Ainsi, une consultation auprès d’un orthopédiste n’induit pas automatiquement une prise en charge en chirurgien orthopédique et traumatique, les solutions et les remèdes sont aussi nombreux que les types de maladies et seul l’orthopédiste peut en décider, d’ailleurs rien n’équivaut l’avis d’un spécialiste.