Neurochirurgie Guinée

neurochirurgie Guinée

Le système neurologique et la neurochirurgie

Le système neurologique est le système le plus critique du corps humain. Ce système est composé du névraxe (ou système nerveux central) englobant le cerveau, le tronc cérébral, le cervelet et moelle épinière, et du système nerveux périphérique contenant les nerfs et les ganglions.

Ce système nerveux tire sa vitalité et son importance pour l’être humain du fait qu’il est le responsable de la coordination des actions avec le milieu extérieur et la communication intérieur entre les différents organes du corps et leur fonctionnement normal via les nerfs qui s’occupent de la circulation des informations. C’est en d’autres termes le système moteur du corps humain.

Comme toute autre partie du corps ce système neurologique est vulnérable aux maladies, aux pathologies et aux anomalies qui peuvent être congénitales ou acquises.

A ce niveau la chirurgie d’ordre neurologique ou la neurochirurgie est la branche chirurgicale qui intervienne pour prévenir, diagnostiquer et traiter le cas échéant les maladies, les altérations et les traumatismes neurologiques

Domaines d’intervention de la neurochirurgie

La neurochirurgie intervient comme une solution clinique au niveau du névraxe et du système nerveux périphérique chez l’adulte et l’enfant.

Elle représente le moyen curatif et thérapeutique primordial et pondérant pour plusieurs maladies et malformations neurologiques. Cette discipline peut être subdivisée en sous catégories chirurgicales selon le type de la pathologie traitée.

En ce sens, en neurochirurgie, nous avons affaire à titre d’exemple avec :

- La neurotraumatologie : le service neurotraumatologie prend en charge des patients ayant des neuro-traumatismes crâniens et / ou rachidiens ainsi que ceux présentant des traumatismes au niveau des nerfs périphériques. Parmi ces traumatismes neurologiques nous distinguons les hématomes intracrâniens, les contusions cérébrales, les fractures du crâne, les entorses de la colonne vertébrale avec ou sans atteinte de la moelle spinale etc.
- La neurochirurgie oncologique : le cancer n’a pas épargné le système neurologique de sa dangereuse atteinte. A cet effet, la neurochirurgie oncologique vise à stopper et extraire les cellules cancéreuses affectant le système neurologique et inhiber la propagation des tumeurs neurologiques paralysant et menaçant la vie humaine. Ces maladies tumorales englobent : les tumeurs du cerveau comme l’astrocytome, le gliome, etc., les tumeurs des méninges, et les tumeurs rachidiennes et de la moelle épinière etc.
- La neurochirurgie spinale : ou le traitement des pathologies affectant la moelle épinière et le rachis (colonne vertébrale). L’intervention de la neurochirurgie dans cette perspective varie entre la correction des malformations congénitales, traumatiques ou dégénératives d’ordres spinaux et le greffe et l’implant de titane, des alliages de titane, de l'acier inoxydable dans la colonne vertébrale.
- La neurochirurgie vasculaire : parmi les urgences et les maladies traitées par la neurochirurgie vasculaire nous citons l’hémorragie cérébrale provoquée généralement par une hypertension artérielle et un éthylisme chronique, les anévrysmes et les malformations artérioveineuses intracrâniennes.

S’ajoutant aux parties précitées de la neurochirurgie, la neurochirurgie pédiatrique, endovasculaire, de l’épilepsie etc.

En ces termes cette discipline peut faire appel à la collaboration de d’autres chirurgiens spécialistes comme le cardiologue, l’oncologue, le pédiatre etc.

Symptômes incitant à la consultation d’un neurochirurgien

Les symptômes neurologiques sont bien variés. Ils peuvent se manifester sous formes de douleurs céphalées ou de douleurs dorsales, une faiblesse musculaire, une lourdeur des jambes, ou un manque de coordination entre certains membres du corps, une sensibilité anormale au niveau de la peau ou des troubles affectant le fonctionnement des sens particuliers à savoir la vision, le gout l’odorat et l’ ouïe.

Ces symptômes neurologiques s’avèrent parfois mineurs mais peuvent cachés des menaces sérieuses du pronostic vital : ainsi un Accident Vasculaire Cérébral ‘AVC’ peut entrainer un patient dans un état comatique grave.

A cet effet, et en guise de conclusion, il est impératif de recourir à un spécialiste en neurologie ou en neurochirurgie en cas ou plusieurs des symptômes précités ou bien d’autres se déclenchent auprès d’une personne afin d’éviter le plus pire.