Anatomie pathologique Guinée

Anatomie pathologique Guinée

Le concept d’anatomie pathologique et ses méthodes de diagnostic

L’anatomie pathologique est la discipline médicale qui étudie en profondeur les lésions au niveau cellulaires et tissulaire de tous les organes du corps humains. Cette analyse hyper raffinée vise à identifier les causes de ces lésions de manière assez précise. Elle a un rôle capital dans l’établissement du diagnostic, du pronostic et du traitement d’une panoplie de maladies affectant le corps humain.

Le médecin spécialiste de cette discipline est l’anatomopathologiste ou simplement le pathologiste. Ce médecin est en perpétuel coopération avec les différents spécialistes médicaux et chirurgicaux souhaitant établir une analyse en profondeur des états de santé de leurs patients. Notamment, ces médecins font appel aux compétences de l’anatomopathologiste lorsqu’il s’agit des maladies génétiques, des pathologies infectieuses d’ordre viral, bactérien, parasitaire et mycosique, des maladies inflammatoires, des carences et déficits immunitaires, des maladies et anomalies dégénératives, des pathologies cancéreuses, des traumatismes et des agressions physiques, des troubles hormonales et nutritifs etc.

Toute cette typologie de pathologie et de bien d’autres représentent les causes de l’apparition des lésions et des traumatismes cellulaires et tissulaires.

Afin de dépister et définir avec exactitude les origines de ces lésions, le pathologiste utilise deux méthodes en anatomie pathologique à savoir : la cytopathologie et la histopathologie.

La cytopathologie s’accentue sur l’analyse des pathologies au niveau cellulaire En ce sens, un examen de la morphologie des cellules permet le dépistage des lésions des muqueuses indéfinissables par les autres types d’analyse. Cependant, les résultats d’un cytodiagnostic ne peuvent pas donner une information sur l’évolution intrinsèque des pathologies détectées. Cet examen anatomopathologique ne peut que définir la nature et la location de la maladie. Dans ce cas, une biopsie s’avère un complément de grande utilité pour déceler le niveau d’évolution et de propagation de la maladie.

Par ailleurs la histopathologie se consacre au diagnostic anatomopathologique des tissus corporels. En ce sens, le pathologiste procède à des prélèvements tissulaires dont notamment la simple biopsie consistant en des prélèvements directs de tissus cutanés, des muqueuses etc., la biopsie exérèse ou le prélèvement totale de la lésion et enfin le prélèvement tissulaire de la lésion et des tissus environnants

Ces deux types d’examens anatomopathologiques sont appuyés par des informations et des données biologiques, hormonales, biochimiques, cliniques, immunologiques, radiologiques, de biopsies etc. permettant l’établissement d’un état complet et finement détaillé du bilan de santé du patient sujet.

L’importance de l’anatomie pathologique

De part sa focalisation sur l’étude approfondie de la morphologie cellulaire et tissulaire, élément basique de l’anatomie de tout organe du corps humain, cette discipline est devenue un outil crucial et décisif entre les mains des médecins et des chirurgiens. En effet, la confrontation des analyses anatomopathologiques avec les données et les informations cliniques, radiologiques, immunologiques, etc. permet aux médecins traitants d’avoir une analyse hautement raffinée et précise de l’état de santé de leur patients, de l’origine et de l’évolution de la maladie et par conséquent l’orientation de leurs choix quant aux suites thérapeutiques et chirurgicales adéquats et la prise en charge pluridisciplinaire et en temps opportun de façon ambulatoire ou par hospitalisation des sujets atteints.