L’hématologie en Guinée

hematologie Guinée

L’hématologie et l’hématologue

Le sang est un liquide biologique indispensable pour le corps humain. Il est le responsable de l’acheminement de l’oxygène et des nutriments aux différents organes, de l’évacuation du dioxyde de Carbonne des déchets azotés, de la diffusion des hormones dans tout l’organisme et du transport des molécules et des cellules du système immunitaire. Ce liquide est composé du plasma qui est un fluide aqueux et de milliards de cellules appelées et globules rouges. Les cellules du sang sont fabriquées au niveau de la moelle osseuse.

Ce liquide est extrêmement vital pour la vie humaine et il est vulnérable à différents types de maladies et pathologie.

A cet effet, la discipline médicale qui s’intéresse à la prévention, le diagnostic et le traitement des maladies et des affections touchant le sang et les organes hématopoïétiques est l’hématologie. Cette branche prend en charge tout type d’altération et d’anomalie affectant le système hématologique allant de l’anémie jusqu’aux maladies tumorales bénignes et malignes.
L’hématologue est le médecin spécialiste à qui il faut s’adresser pour analyser et traiter tout trouble et malaise liés à l’anatomie ou les fonctionnalités du système hématologique notamment les maladies affectant les plaquettes sanguines, les hématies, les leucocytes, les ganglions lymphatiques, la moelle osseuse et la rate.

Les Pathologies du sang ou hémopathies

Les hémopathies ou maladies sanguines sont très variées dont certaines sont héréditaires et d’autres acquises. Le degré de cruauté est bien différent d’une pathologie à l’autre. Parmi ces hémopathies nous distinguons à titre d’exemple :

- L’anémie : cette maladie sanguine est très répandue et est de différents types. Elle se caractérise par une carence d’hémoglobine induisant un mauvais acheminement d’oxygène et par conséquent une pâleur au niveau de la peau et des muqueuses. La mauvaise circulation du dioxygène a aussi des impacts négatifs sur différents organes du corps humain dont notamment le cerveau. Malgré la variété de la typologie de cette maladie, les symptômes en sont communs. Parmi ces symptômes nous citons à titre indicatif : la pâleur cutanée, parfois difficilement repérée à l’œil nue, celle des conjonctives qui permet visiblement de dépister la maladie, les signes neurosensorielles révélant un déficit d'oxygénation de l’encéphale, l’asthénie ou la fatigue aride et persistante etc.
- La coagulation sanguine : ou encore nommées coagulopathies comme les thrombopénies qui se caractérisent par un déficit des plaquettes et dont nous citons l’hémophilie qui est une hémopathie héréditaire, l’hémochromatose induisant un excès du fer dans les différents tissus du corps et par conséquent l’apparition de certaines maladies cardiovasculaires, du diabète etc.
- L’aplasie médullaire : cette maladie peut être d’origine immunitaire, bacillaire, iatrogène ou toxique et se caractérise par une insuffisance de génération des cellules sanguines par la moelle osseuse
- Les tumeurs sanguines : ces maladies tumorales sont très graves et variées. La tumeur peut toucher n’importe quelle composante du système homéopathique. Certaines tumeurs sont incurables. Parmi ces hémopathies malignes nous distinguons les leucémies qui sont quatre types de cancer touchant les cellules sanguines au niveau de la moelle osseuse, les lymphomes caractérisées par un accroissement incontrôlable des lymphocytes anormaux, la maladie de Kahler ou la prolifération cancéreuse des plasmocytes au niveau de la moelle osseuse etc.

De part sa vitalité et ses fonctionnalités élémentaires pour le corps humain, le sang est un liquide capital pour la survie humaine. Les hémopathies précitées et bien d’autres prises en charge par l’hématologie constituent de ce fait un danger imminent et le recours aux spécialistes dès la présence de certains symptômes est infiniment primordial. En effet, le sang ne peut être changé à 100%, et lorsqu’il est porteur d’une maladie, tout l’organisme devient un terrain favorable à la propagation de cette pathologie. Ainsi un contrôle habituel du système homéopathique permettra la prise en charge préventive, hâtive et pluridisciplinaire des hémopathies afin de délimiter les dégâts et préserver la vie humaine.