Médecine interne

Médecine interne Guinée

Définition et champ d’action

La médecine interne est la discipline médicale qui s’intéresse à tous les organes internes du corps humain allant du cerveau jusqu’aux intestins. Cette discipline peut être considérée comme la discipline mère des autres branches médicales beaucoup plus spécifiques.

En outre cette branche médicale se focalise sur l’être adulte plus que l’enfant qui relève du domaine de compétence du pédiatre. En effet, le médecin interniste est souvent considéré comme un médecin de famille capable de prendre en charge toute maladie ou pathologie touchant l’une ou plusieurs composantes internes du corps. De ce fait, le médecin interniste fait le suivi de l’état de santé de son patient quelque soit le type et la localisation de la maladie.

Ainsi, le champ d’action du médecin interniste est très vaste. En effet, il est habilité à prendre en charge des maladies courantes comme le diabète, l’hypertension artérielle, l’angine, l’infection intestinale, les malaises cardiaques, les troubles respiratoires et allergiques etc. et des pathologies plus spécifiques comme les maladies tumorales bénignes et malignes touchant l’un ou plusieurs organes internes. En ce sens, cette discipline se situe au carrefour des spécialités d’organes et le médecin interniste possède les compétences nécessaires pour diagnostiquer et synthétiser des situations complexes et de mettre en place la hiérarchie des stratégies thérapeutiques requises selon le degré d’urgence et la prédisposition du patient.

Par ailleurs, certains médecins internistes choisissent de se spécialiser dans des sous-branches médicales. Ainsi, ils optent à se concentrer, à titre d’exemple, sur l’étude et la thérapie des maladies cardiaques congénitales, l’insuffisance cardiaque, la cardiologie de transplantation, les maladies infectieuses graves comme le SIDA, les maladies sanguines tel la leucémie et l'hémophilie etc.

Un interniste ou un spécialiste : quand consulter qui ?

Le choix d’un médecin est tributaire de plusieurs conditions et critères personnels. Toutefois, certaines situations exigent l’orientation d’un patient vers un spécialiste ou un interniste. En ce sens, et pour certaines maladies endémiques touchant à la fois plusieurs organes internes d’un corps humain, la prise en charge continue et le suivi de l’état de santé par un interniste sera plus adéquate pour le patient. Cependant, cette prise en charge ne dénie pas l’assistance, le cas échéant, d’un confrère spécialiste pour garantir un meilleur déroulement de la thérapie.
Par ailleurs, et face à une situation complexe de l’état de santé et la présence de plusieurs symptômes confus, certains patients choisissent de recourir à la polyvalence des médecins internistes pour élaborer un diagnostic clair de leur état. A la lumière de cette consultation, l’orientation vers un ou plusieurs spécialistes ou la prise en charge pluridisciplinaire sera décidée et ce selon l’ordre d’urgence et de la criticité de la situation.

En outre, la consultation auprès d’un spécialiste peut donner lieu à une orientation vers un médecin interniste. En effet, la propagation de certaines maladies et l’affectation de plusieurs organes inter- liés doit faire l’objet d’un suivi et d’une assistance plurivalente.
Ainsi, et en cas d’ambigüité de la situation il est plus conseillé de recourir à un médecin interniste qui à son tour guidera le choix du patient. La visite auprès d’un spécialiste est de plus en plus préconisée lorsque l’affection ou la maladie est approximativement perceptible.