Réa médicale, soins intensifs et soins palliatifs en Guinée

Réa médicale, soins intensifs et soins palliatifs en Guinée

La réanimation et les soins intensifs et palliatifs

La réanimation est la branche médicale qui prend en charge les personnes susceptibles d’avoir des défaillances viscérales compromettant leur pronostic vital.
En ce sens, cette branche consiste en la restauration de l’homéostasie d’un corps humain et sauver ses fonctions vitales.
Cette restauration peut être faite avec plusieurs méthodes médicales comme la transfusion sanguine, l’expansion volumique, la ventilation mécanique ou ventilation artificielle consistant en l’assistance de la respiration spontanée via un appareil appelé ventilateur, l’homeodialyse ou encore l’épuration et la circulation sanguine extra- corporelle via un dialyseur etc.

Quant aux soins intensifs et palliatifs ils regroupent les services de soins intermédiaires entre la réanimation et les services de soins continus. En ce sens, l’unité des soins intensifs prend en charge une défaillance viscérale unique et pour une durée limitée. Ainsi ce service hautement spécialisé a pour mission d’hospitaliser toute personne ayant une défaillance dans une fonction vitale ou vulnérable à des déséquilibres ou des risques complications sévères et réversibles suite à une intervention chirurgicale, une maladie, une intoxication ou un traumatisme etc.

Cette mission est munie par des médecins spécialistes appelés médecins réanimateurs en coopération avec d’autres confrères de différentes disciplines médicales et chirurgicales pour faire bénéficier aux patients une prise en charge multidisciplinaire étant donnée la délicatesse de l’état de santé des visiteurs de ce service médicale.

Les services fournis en réanimation et soins intensifs

L’unité de réanimation et des soins intensifs offre différents services médicaux et palliatifs de façon ambulatoire ou par hospitalisation visant a sauver la vie humaine. Parmi ces services nous distinguons à titre d’exemple :

- Les soins pneumatologiques : l’inhalation d’oxygène et l’évacuation du CO2 est une fonction vitale a la vie humaine ; A cet effet, les personnes subissant un asthme aigue, un œdème aigu des poumons, un pneumothorax compressif ou une insuffisance respiratoire sont automatiquement soumis à une ventilation mécanique les aidant à récupérer un rythme respiratoire normal.
- Les soins de réanimation cardio-vasculaires : une crise cardiaque déclenchée par l'obstruction de l'artère coronaire et endommageant le muscle cardiaque exige une mise sous surveillance en réanimation et soins intensifs afin de contrôler le rythme cardiaque du patient sujet et sa tension artérielle. Cette mise sous contrôle réanimateur permet souvent l’éviction de la mort et la remise en ordre du fonctionnement cardiaque.
- Les soins néphrologiques : les reins sont aussi vitaux que le cœur ou le cerveau. Une insuffisance rénale aiguë ou une rhabdomyolyse sont des défaillances viscérales qui doivent être prises en urgence en service de réanimation et des soins intensifs pour une épuration extra-rénale ou des séances de dialyse selon l’intensité de l’insuffisance.
- Les soins neurologiques : la perte soudaine de la fonction cérébrale suite a un blocage de la circulation sanguine ou encore l’accident vasculaire cérébrale AVC est l’état d’urgence le plus connu en services de soins intensifs et d’ordre neurologique. La mise sous surveillance intense en cas d’AVC ou d’autres atteintes neurologiques critiques visent à évaluer constamment l’état de conscience du patient et de ses paramètres hémodynamiques et respiratoires.
- Autres soins intensifs ou palliatifs : certaines maladies, malgré l’avancement indiscutable en médecine, restes incurables, en ce sens la mise sous soins intensifs certains patients atteins de certaines pathologies tumorales ou virales visent à apaiser et atténuer physiologiquement et psychologiquement les douleurs atroces de la maladie et procurer une éteinte en douceur au patient sujet.

Les établissements médicaux (hôpitaux et cliniques) donnent toujours une importance inéquivoque aux services de réanimation et des soins intensifs afin de procurer la meilleure prise en charge pluridisciplinaire et avec un matériel médical le plus sophistiqué et le plus performant possible. L’orientation vers un tel service est obligatoirement la décision du médecin ou chirurgien spécialiste diagnostiquant l’état de santé du patient sujet.