Rhumatologie

Rhumatologie Guinée

Qu’est-ce que la Rhumatologie ?

Les maladies et les anomalies affectant l’appareil musculo-squelettique ou appareil locomoteur représentent le champ d’intervention du rhumatologue ou encore le médecin spécialiste en rhumatologie. En ce sens, la rhumatologie est la branche médicale qui intervient pour analyser et traiter les différentes maladies touchant : le système musculaire, le squelette osseux, le cartilage, les tendons, les ligaments etc.

L’atteinte de l’une ou de plusieurs parties du système locomoteur est très critique. En effet, étant responsable de la mobilité de l’être humain et de sa communication avec son environnement externe, ce système est élémentaire pour la motricité de l’homme, sa phonation (communication verbale), son expression faciale et non verbale (comme les mimiques) ainsi qu’au maintien de la posture.

Par ailleurs, l’appareil musculo-squelettique est bien lié à différentes partie du corps humain. De ce fait, la rhumatologie est en interaction continue avec d’autres disciplines médicales dont nous citons principalement la neurologie, l’hématologie, l’ophtalmologie etc...

Outre cette interaction, certains cas incite le rhumatologue à demander l’assistance d’un confrère de certaines branches médicales comme le pédiatre pour le diagnostic multidisciplinaire de l’état de santé d’un enfant, l’oncologue en cas de maladies tumorales, le médecin interniste en cas ou ce dernier a déjà poursuivit l’historique de santé du patient et/ou pour un avis plus polyvalent etc...

Les pathologies rhumatologiques : la diversité et les symptômes

Les maladies et les anomalies touchant le système squelettique et musculaire sont diverses et leurs sévérités sur la motricité et la mobilité de l’être humain sont variables. Ces pathologies peuvent être d’ordre congénital ou acquises et elles peuvent être de type infectieux, viral, tumoral, inflammatoire et malformatif.

Ainsi les services rhumatologiques dans un établissement médical, une clinique ou un hôpital, prennent en charge les personnes atteintes, à titre d’exemple, par :

- Des anomalies congénitales de sévérités différentes : certains bébés sont nés malheureusement avec des difformités et des déformations variables au niveau de leur système locomoteur. Ces malformations sont généralement génétiques donc héréditaires. Nous citons par exemple le cas de la déformation crânienne et celle des membres connues sous le nom des dysostoses, la malformation des pieds ou pieds bots, la luxation congénitale des hanches, l'absence d'encéphale ou l’anencéphalie, l’extériorisation faciale d’une partie du cerveau ou l’encéphalocèle etc.

- Des maladies acquises: les maladies non congénitales du système locomoteur sont dues à différents facteurs externes au corps humain ou parfois suite à une pandémie des organes internes. La prédisposition physique joue aussi un rôle dans l’acquisition de la maladie. Ainsi, l’âge, la dénutrition et/ou l’obésité ont un rôle crucial quant à l’atteinte d’un corps humain par les maladies ostéo-articulaires. Parmi ces maladies nous citons : l’arthrose qui se manifeste par des douleurs variablement outrageuses et persistantes aux niveaux des articulations, c’est une affection chronique due à l’usure anormale du cartilage et fréquemment rattachée à l’obésité, le rachitisme qui est due a une carence sévère de la vitamine D et se déclenche dès l’enfance, la myélome multiple qui est reconnue par une multiplication d'un plasmocyte anormal dans la moelle osseuse, les maladies tumorales des os et les métastases osseuses acquises individuellement ou suite à une propagation de la tumeur depuis un autre organe vers l’appareil squelettique etc.

La manifestation de l’une des maladies suscitées et de bien d’autres, outre celles congénitales prises en charge dès la naissance, est visible avec différents symptômes incitant à un passage d’urgence auprès d’un rhumatologue. Il est visiblement nécessaire de consulter le médecin spécialiste en cas de difficultés motrices des membres extérieurs (mains et pieds) et de mobilité (difficulté de marcher), des douleurs articulaires sévères, la fatigue inhabituelle suite à un simple exercice quotidien (taches ménagères), l’apparition d’une masse anormale au niveau musculaire ou aux articulations etc.

Toute autre manifestation anormale modifiant l’aspect ou la fonctionnalité des organes locomoteurs est un signal d’alerte pour le recours à l’avis d’un spécialiste, la nonchalance vis-à-vis de ces symptômes peut engendrer l’handicap ou parfois l’incurabilité à jamais de la maladie acquise.